Formation hypnose : comment devenir hypnothérapeute ou hypnotiseur ?

Apprendre l’hypnose est un vaste sujet. En effet, le cursus de formation en hypnose ne sera pas le même si vous souhaitez devenir hypnothérapeute (pour pratiquer l’hypnose thérapeutique) que si vous souhaitez devenir hypnotiseur (pour pratiquer l’hypnose de rue ou de spectacle).

Avant de voir précisément ces différences, je vous propose d’apporter de plus amples informations sur le sujet. Il sera question principalement de dire en quoi consiste l’hypnose que vous souhaitez apprendre, de présenter ses méthodes, de même que son efficacité, sans oublier la formation qu’il faut pour pratiquer l’hypnose.

C’est quoi l’hypnose ?

L’hypnose peut se définir comme « un état psychologique particulier » d’une part ou une « technique dite thérapeutique », d’autre part. Le mot hypnose découle du grec « hupnoein » qui se traduit en français par « endormir ». En gros, l’hypnose est un état dans lequel se trouve une personne ; cet état est altéré. La personne se trouve entre un état « de veille et de sommeil » simultanément. On parle aussi de « transe hypnotique ».

Il est important de souligner que l’état hypnotique est aussi naturel chez l’homme. Par exemple, un homme qui lit un livre ou regarde un film captivant se retrouve naturellement dans cet état ; la notion du temps disparaît momentanément, pour une durée plus ou moins longue.

Les types d’hypnose

Certains confondent à tort la sophrologie et l’hypnose. Il faut préciser l’une agit aussi bien sur la conscience que sur l’inconscient, alors que l’autre n’a que l’inconscient pour sujet. Il peut être nécessaire de pratiquer une formation en hypnose pour sophrologue pour bénéficier des avantages de l’hypnose.

Aussi, est-il important ici de préciser les types d’hypnoses qui se déclinent en fonction du résultat à atteindre ou selon la méthode utilisée pour l’atteinte de ce résultat. On distingue à cet effet :

  • La méthode dite « hypnose classique » : cette méthode existe depuis 1841. En pratique, elle marche comme suit : l’hypnotiseur effectue une suggestion autoritaire directement au patient ; la suggestion étant identique pour les mêmes problèmes. L’hypnose classique est la plus populaire parmi les divers types existants. L’objectif de cette méthode est de lutter contre des troubles comportementaux tels que la phobie ou aider le patient à améliorer le plein ressenti de son corps.
  • La méthode dite « hypnose humaniste » : avec cette méthode, contrairement à la précédente, l’hypnotiseur utilise une suggestion de manière indirecte. Son principal objectif est d’aider le patient à atteindre son inconscient et son niveau de conscience supérieure. Le praticien de l’hypnose guide l’hypnotisé tout au long de son parcours.
  • La méthode dite « hypnose Ericksonienne » : cette méthode porte le nom de celui qui l’a développée au cours des années 1900 ; il s’agit de Milton Erickson, psychologue et psychiatre originaire des États-Unis. Cette méthode particulière se distingue des autres, car elle n’impose pas un cheminement précis à la conscience ; tout au contraire, l’inconscient est amené à s’exprimer sans réserve afin de rendre les obstacles affrontés par le patient beaucoup plus supportable. L’hypnotiseur va recadrer, activer les rêves, provoquer des métaphores, faire des suggestions au fil de la séance. Une formation en hypnose conversationnelle est ici nécessaire.
  • La méthode dite « hypnose du spectacle ou hypnose de rue » : cette méthode se distingue des autres de sa finalité. La majorité des types d’hypnoses est pratiquée à des fins thérapeutiques ; celle-ci sert juste à distraire le public de l’hypnotiseur.
  • La méthode dite « nouvelle hypnose » : cette méthode existe depuis 1979 grâce à Daniel Azaoz. Elle s’inspire directement de la méthode Ericksonienne en utilisant certains de ses outils.

Les avantages et inconvénients de l’hypnose

L’hypnose permet de résoudre certains problèmes chez les individus. On recense comme bienfaits :

  • La perte de poids : de nombreuses études font état de résultats positifs sur les individus atteints d’obésité. L’hypnose agit en modifiant le comportement et les habitudes alimentaires.
  • Le soulagement du stress : dans le cas du stress, l’hypnose agit en modifiant les différentes perceptions du patient. Ce dernier se réapproprie son corps, apprend à lutter efficacement contre le stress sans se laisser affecter aisément.
  • Le traitement de l’angoisse et de l’anxiété, l’hypnose est ici un moyen pratique et rassurant de faire face à ses peurs sans recourrir aux médicaments.
  • L’amélioration de la confiance et de l’estime de soi : en agissant sur les barrières mentales inconscientes, l’hypnose permet de retrouver la confiance en soi en replaçant les schémas négatifs par des schémas positifs.
  • Le traitement des symptômes : l’hypnose permet aussi de soulager et soigner certains symptômes particuliers, tels que :
  • L’arrêt du tabagisme : plusieurs études présentent des taux d’abandon de la cigarette élevés (à partir de 30 % à 40 %). Aussi, de récentes études menées sur ce sujet affirment que cette méthode à un taux de réussite plus élevé, comparé à des traitements usants de substituts de la nicotine.
  • Une aide pour la grossesse et la naissance de l’enfant : dans ce cas, l’hypnose contribue à réduire l’anxiété et le stress inhérent à l’accouchement chez la femme enceinte. Cette dernière sera plus sereine ; favorisant un climat apaisé pour la venue du bébé.

Concernant les inconvénients de l’hypnose, il en existe ici comme pour chaque pratique.

L’hypnose ne doit pas être pratiquée chez certains patients sans une surveillance médicale ultra restreinte, comme chez des patients instables mentalement ou vivant une « réalité altérée ».On peut citer :

  • Les patients psychotiques ;
  • Les patients souffrants de diverses addictions : il est absolument contre-indiqué de consommer des stupéfiants ou des produits alcoolisés avant une séance prévue.

Il faut toujours prendre les précautions d’usage et respecter les consignes de l’hypnotiseur. Aussi, être attentif au ressenti et aux désirs du patient ; ne rien faire contre sa volonté. En outre, faire le choix de son hypnotiseur parmi les classements officiels ; par exemple celui de l’institut ou l’office national.

Une séance d’hypnose en pratique

L’hypnose, méthode complémentaire à la médecine, aide à confronter des problèmes d’ordre psychologique. Au cours d’une consultation, le spécialiste déterminera la méthode idoine pour chaque cas, et aussi selon le résultat escompté.

La durée moyenne d’une séance d’hypnose se situe entre 30 minutes et une heure en général. Pour atteindre les objectifs de guérison fixés dès les premières consultations, on peut compter entre 5 à 7 séances en moyenne. Concernant le prix, il débute à partir de 45 à 50 € par séance, et varie aussi selon la situation géographique et des fois la renommée du praticien. Il sera plus difficile de trouver des hypnotiseurs disponibles en métropole.

Pratiquer l’hypnose : comment ?

Plusieurs formations accessibles permettent à des personnes désireuses de devenir hypno thérapeutes de se former dans les meilleurs cadres possible. Le contenu de la formation en hypnose a pour principal objectif que l’apprenant devienne un professionnel du métier ; cette formation hypnose thérapeutique comprend :

  • La thérapie ;
  • La psychologie ;
  • La pédagogie ;
  • Le coaching ;
  • Le milieu hospitalier (médical et paramédical).

Après le cursus initial, l’apprenant est consacré « praticien en hypnose ». Passé cette étape, de nombreuses écoles proposent également des cursus supplémentaires, dits « parcours de professionnalisation », spécifiquement des formations en hypnose ericksonienne, afin de devenir hypnothérapeute. En plus des techniques enseignées, les formations en hypnose reconnues par l’État transmettent un art particulier, une philosophie qui sera la marque de l’apprenant lors de sa carrière professionnelle. Ces formations sont très complètes. Mais, comme on peut le constater, il n’existe pas à priori, de formation en hypnose de rue.

Les métiers de l’hypnose

Pratiquer l’hypnose fait-il de nous un hypnothérapeute ? Pas toujours. Les formations en hypnose médicale sont diverses. Dans cette pratique, on recense plusieurs catégories de métiers, parmi lesquels :

  • Le technicien en hypnose : il suffit d’une semaine pour devenir technicien en hypnose, sous l’encadrement des formateurs ;
  • Le praticien de catégorie 1 : cette formation dure 8 jours et est sanctionnée par un certificat de praticien en hypnose ;
  • Le praticien de catégorie 2 : contrairement à la catégorie 1, cette formation dure deux semaines et est sanctionnée par un diplôme de praticien ;
  • Le Maître Praticien : le dernier palier des métiers de l’hypnose. Cette formation s’effectue en deux semaines de cours et une semaine de pratique, sanctionnée par un diplôme de Maître Praticien.

Plusieurs corps de métiers contribuent à l’apprentissage de l’apprenant. Les formations en hypnose par les infirmiers/infirmières sont toujours supervisées par des corps plus gradés. Il s’agit, tout compte fait, d’une formation hypnose rapide. En outre, il est important de savoir que pour pratiquer l’hypnose, il faut bénéficier d’une formation certifiante en hypnose.

Les formations en hypnose : les tarifs

S’il n’y a pas de formation d’hypnose gratuite. En général, le prix des formations en hypnose est assez abordable, pour des formations professionnelles. En moyenne, on recense les tarifs suivants :

  • Autour de 1150 € pour un technicien ;
  • Environ 1350 € pour un praticien de catégorie 1 ;
  • Environ 2500 € pour un praticien de catégorie 2 ;
  • Et autour de 3000 € et plus pour un Maître Praticien.

Vu les bienfaits de l’hypnose, cette pratique ne se limite pas aux hypno-thérapeutes. Certaines formations sont aussi dédiées à des corps de métier du domaine médical et paramédical ; par exemple, des formations en hypnose pour aides-soignantes aideront ces dernières à améliorer la prise en charge du patient, et augmenteront les chances de réussite. Aujourd’hui, il existe même une formation d’ hypnose en ligne qu’on appelle aussi formation hypnose à distance ou encore formation hypnose e-learning pour ceux qui n’ont pas toujours le temps de se déplacer.

En somme, l’hypnose est une spécialité intéressante, qui vient en complément des médecines dites « conventionnelles ». L’hypnothérapeute accompagne le patient dans son processus de guérison ; ce dernier y prend part de façon naturelle avec son accord préalable. Grâce à des méthodes et techniques apprises, le spécialiste va intervenir sur des problèmes précis. Concernant la formation en elle-même, elle ne nécessite pas forcément de prérequis ; sa durée et ses tarifs sont moyens. Les formateurs inculquent aux apprenants les notions pratiques et théoriques. Par la suite, chaque apprenant devenu professionnel pourra développer sa manière d’exercer, propre à lui.